Keeping people safe & well

United Way 2007 Community Builder Award for NCLB

 

EPIC Award 2007

Guide de mise en œuvre

pour Aucune communauté laissée de côté
Processus de développement de stratégie

Table des matières

 

 

Sélection du quartier
Aperçu
Les éléments critiques de ce processus de sélection sont l’évaluation des biens et besoins du quartier, l’implication d’ensemble de la communauté, l’identification et l’engagement des ressources communautaires essentielles à la mise en œuvre de la stratégie Aucune communauté laissée de côté.

Vision
Après que le comité central a été déterminé, les quartiers désignés sont choisis pour mettre en œuvre  la stratégie Aucune communauté laissée de côté . Quoique certaines communautés peuvent avoir déjà un endroit prédéfini à cibler dans le cadre de l’initiative NCLB, un processus de sélection est important pour s’assurer que l’endroit répond aux critères établis et qu’il peut être soutenu au cours de la mise en œuvre de la stratégie NCLB. Les études des quartiers par la municipalité et l’Université d’Ottawa joueront un rôle clé dans la sélection des quartiers pour les interventions initiales.

La sélection est également l’une des étapes préliminaires permettant de savoir si les membres de la communauté sont intéressés par le processus Aucune communauté laissée de côté et le soutiennent.  Le processus NCLB demande l’implication et l’appropriation communautaire dès sa création, par opposition aux stratégies qui comptent sur les ressources externes pour résoudre des problèmes ponctuels. La préparation de la communauté et la capacité d’organisations, tels que les CHRC, de mobiliser les membres de la communauté pour participer à différents niveaux du processus NCLB peut être décisive dans la réussite de cette stratégie locale.

Une manière de penser le processus de sélection est du point de vue de l’effort participatif, afin de découvrir:

  • Le statut des quartiers potentiels comparés aux autres, en se fondant sur les études des quartiers faites par l’Université d’Ottawa;
  • Les défis du quartier qu’on peut relever;
  • Les obstacles qui peuvent affecter de façon négative le succès de la stratégie NCLB; et
  • L’ampleur du leadership communautaire dont on a besoin pour faire avancer la stratégie.

Ce processus implique l’examen de tous les éléments possibles. Un endroit défini comme un quartier selon les critères d’autres projets peut ne pas rencontrer de façon appropriée les besoins de la stratégie Aucune communauté laissée de côté.  Il se pourrait qu’il soit nécessaire d’observer les quartiers dans un voisinage donné pour déterminer leurs influences l’un sur l’autre ou mutuelles. 

Le comité de planification initiale découvre toutes les ressources qui peuvent être utilisées ou les personnes intéressées qui ont des expertises particulières qui ne sont pas généralement connues.  Le comité de planification peut être élargi pour inclure de façon additionnelle des professionnels en ressources en même temps que les membres de la communauté.  Cependant, un comité de planification de taille gérable est conseillé. Le nombre d’individus dépend de la quantité de travail et de l’expérience des membres du comité.

Le comité ne discute pas des budgets ou du financement à ce point dans le processus. Il se concentre sur les tâches d’appréciation et d’évaluation de la faisabilité du quartier ou des quartiers en question.  A terme, le comité a les informations pour faire des choix éclairés et appropriés dans la sélection d’un quartier.
Même si la sélection d’un quartier spécifique n’est probablement pas aussi dramatique, elle aide à déterminer comment la stratégie d’ensemble est mise en œuvre et si elle réussira. 

Processus de mise en œuvre

Étape  1: Comparaison des données recueillies avec les critères de sélection de quartiers

Le but principal du processus NCLB est d’aider les quartiers qui font face à des défis économiques et sociaux; défis toujours qui se doublent généralement de problèmes de criminalité. La capacité d’identifier clairement les aspects sociaux, économiques, services, et d’autres enjeux reliés à l’environnement physique contribuent également dans le développement de la stratégie d’ensemble utilisée pour aborder ces défis.  Par conséquent, les données recueillies et analysées jouent un rôle prépondérant dans le développement des stratégies de mise en œuvre adaptées pour chaque quartier.

Il y a beaucoup de signes qui montrent qu’un quartier vit dans le stress.  La plupart des signes sont visibles pendant l’inspection des quartiers qui sont en train d’être considérés pour la désignation. En plus des études de l’Université d’Ottawa, les critères suivants peuvent être pris en considération. Si un quartier en train d’être considéré rencontre plus de la moitié des critères établis avec au moins 50 p.100 des critères reliés à la criminalité, le quartier rencontrera les exigences d’ensemble pour la designation.

Des critères additionnels peuvent être incorporés après la consultation et la délibération entre les membres du comité directeur. Pour comparer un site avec ses critères, le comité de planifications recueille et analyse l’information de source publique. Beaucoup de sources générales — bibliothèques locales, université locale, Statistiques Canada, départements municipaux, et de la communauté elle-même — peuvent aider avec la cueillette de l’information requise dans le processus de sélection du quartier désigné pour le processus Aucune communauté laissée de côté.

Les sites potentiels actuels, tels que l’Avenue Banff et Russell Heights à Ottawa sud, sont reconnus pour les problèmes susmentionnés.  En général, cependant, il y a un besoin d’établir les critères sur la base desquels il faut reconnaître un endroit apte pour l’initiative NCLB.

Même si les sites sont bien connus, la cueillette des informations suivantes peut aider à établir un point de référence en fonction duquel le progrès dans le processus est évalué sur une certaine période de temps. L’assistance dans la cueillette et l’analyse des données peut être confiée aux bénévoles communautaires ou aux étudiants. Les types de données suivantes sont cueillis:

Le plan directeur de la municipalité
Le 20/20 Plan des services à la personne – Priorité aux personnes, donne une idée de ce que les leaders de la municipalité ont ébauché. Le plan aide à identifier les objectifs qui doivent être accomplis sur une période de temps donnée pour la zone municipale du site potentiel du NCLB.  Il est important de connaître ces plans et de savoir comment les membres des communautés et les autres personnes intéressées vont être affectés en ce qui concerne le Cadre du développement communautaire. Dans ce Cadre, le progrès est évalué en fonction des paramètres d’évaluation établis et les buts du Cadre de développement communautaire.

Perspective de la communauté
Les données ne fournissent pas toutes les informations. L’information peut être tronquée dépendant de la personne qui l’a recueillie et selon le but dans lequel l’on voulait l’utiliser. Une source d’information qui ne peut pas être tronquée dans le cadre d’une consultation élargie est la voix de la communauté. L’implication des membres de la communauté, des propriétaires d’entreprises et des leaders de la communauté dans les discussions concernant la condition de la communauté est une excellente source de données. Ceci peut être fait de différentes manières incluant la convocation des réunions à travers les organisations de développement communautaire et les organisations religieuses et la discussion des problèmes dans le but d’obtenir une représentation précise de la situation dans le lieu. .

Les données des services sociaux
L’information sur l’assistance sociale, les logements publics et d’autres formes d’aides sont de bonnes sources d’information non seulement dans la désignation du quartier, mais aussi dans l'ébauche des plans futurs. Le programme Ontario au travail et Logement Ottawa documentent la plupart de ces informations, comme le font plusieurs autres organismes variés dans la municipalité.

Les données de développement économique
Les organisations variées, incluant les universités et les institutions financières peuvent avoir les données de développement économique concernant les projets de développement planifiés, les fonds de micro-projets, les ressources d’assistance technique, les programmes de formation en entreprenariat mis sur pied pour encourager le développement accru d’entreprises.  Ces programmes et les ressources sont des indicateurs prépondérants du potentiel économique d’un lieu.

Les appels à la police et les données sur les crimes
Les statistiques de la police et les plaintes des membres de la communauté sont des sources d’information utiles. Les données additionnelles peuvent être recueillies, incluant la catégorisation des types de crimes commis.  Le but de l’examen de ces types de données est de voir s’il y a une tendance ou une hausse ou une baisse dans les types de crimes rapportés et de découvrir quel type de changement a eu lieu à cause du processus NCLB.

Données des écoles
L’identification des écoles ayant le plus grand taux d’abandon, d’absentéisme, de violence, de criminalité et de drogue est un défi. Cette information s’obtient soit directement des écoles ou au niveau du conseil scolaire. L’avis professionnel est requis pour comparer les données comportant les informations des services de recensement et qui concernent le contrôle des hausses ou baisses dans le nombre d’enfants d’âges scolaires dans le lieu– par exemple pour voir si c’est l’augmentation du nombre d’enfants qui a causé la hausse du taux d’abandon et de crime, ou si c’est une augmentation dans le taux de la criminalité.

Étape  2:  Analyse des données
L’analyse n’est pas difficile.  Il est bien de séparer le comité de planification en petit groupe pour s’occuper de différents aspects des données.  Chaque petit groupe examine l’information et pose les questions suivantes:

  •  Y a-t-il eu augmentation dans les problèmes identifiés pendant les dernières années écoulées?
  •  Y a-t-il eu baisse dans ces problèmes durant les dernières années écoulées?
  •  Des données se distinguent-elles particulièrement comparées aux autres?
  •  Que serait-il en train de se passer pour expliquer la hausse ou la baisse dans ces problèmes du lieu?
  •  Y avait-il quelque chose qui se passait dans la communauté et qui pourrait expliquer les changements dans les nombres (par exemple des arrestations, des abandons d’études, baisse de certains crimes, des cas d’abus/négligence, ou le chômage)?
  •  Les membres racontent-ils une histoire? (par exemple, l’usage de la drogue par les jeunes est-il relié au manque d’installations récréatives ou est-il le résultat des gains financiers que donnent les trafiquants de drogues?

Les réponses à ces questions constituent l’analyse des données. D’autres formes détaillées d’analyses des données existent, mais notre but est de déterminer uniquement si un quartier potentiellement désigné rencontre au moins la moitié des critères établis.  En outre, elles donnent une idée de l’état présent du lieu; état qui servira d’unité de mesure du progrès et de l’impact du processus NCLB.

Étape  3:   Recherche des indicateurs des potentiels du quartier
Bien que de nombreux signes puissent indiquer qu’un quartier vit dans une situation de stress exagéré, ils peuvent également montrer ses potentiels mettre en relief. Parfois, les signes ne peuvent pas être aussi visibles, donc il faut une investigation pour les identifier. Il est tout aussi important de sélectionner un quartier qui à des indications de potentiels qu’identifier un quartier qui fait face à des défis.  Encore une fois, les données recueillies peuvent aider dans la détermination du potentiel.

Ci-dessous sont quelques exemples de “potentiels d’un quartier”:

  • Organisations communautaires. Les organisations basées sur la communauté sont les éléments vitaux des initiatives du processus NCLB. Les stratégies NCLB efficaces ont besoin de l’implication et la collaboration des organisations communautaires. Même les programmes les mieux conçus ne pourront pas fonctionner effectivement à long terme s’ils ne bénéficient pas de l’implication des organisations communautaires et des résidents.
  • Capacité de la communauté: Les membres de la communauté sont les lignes de vie des quartiers. Les efforts de développement économique traditionnels ont très souvent limité les rôles et l’importance des membres de la communauté ; cependant, pour porter fruits, les stratégies NCLB requièrent l’implication significative des résidents. Le fait que les résidents ont déjà commencés à s’organiser à travers l’Association des locataires, ou d’autres groupes constitués, est une indication qu’ils ont une compréhension de base de leur rôle en tant que personnes intéressées dans la revitalisation de leur communauté.  Beaucoup de membres de la communauté ont de l’expérience et de l’expertise dans les quatre composants du processus NCLB (social, physique, service et économique).
  • Potentiel économique. Si des opportunités commerciales (ateliers, boutiques, ou entreprises) existent effectivement dans les environs, le quartier désigné à un potentiel distinct pour la revitalisation économique. 
  • Endroit indentifiable: Le plus distinct est le quartier désigné des autres quartiers environnants, le plus facile c’est pour lui de constituer une cible définie pour une action intense. Cet élément est important parce que l’endroit désigné est évalué pour les changements mesurables tels que la baisse de la criminalité ou du chômage.

Le plus défiant est l’identification des endroits potentiels, le plus difficile est la mise en œuvre de la stratégie Aucune communauté laissée de côté.

Étape  4:    Prise de décision
Après avoir recueilli les informations pertinentes, le comité de planification se réunit pour prendre une décision finale sur le/les quartier(s) à sélectionner.  Quoiqu’il soit entendu que souvent un/des quartier(s) pourrai(en)t être présélectionné(s) en tant que site(s) potentiel(s) NCLB, ce processus de prise de décision finale est complété pour permettre de mesurer le progrès en fonction des indicateurs qui ont conduit le comité à déclarer le site apte pour le processus Aucune communauté laissée de côté

En se basant sur la décision, des changements pourraient être portés au site potentiel. Souvent, les sites sont réduits ou élargis en fonction de l’information recueillie sur le terrain.  Le but est d’identifier le site qui a la plus grande chance de réussite et celui qui a un besoin clairement défini du processus Aucune communauté laissée de côté.

Hypothèses principales

Quoique cette phase du processus soit cruciale, un certain nombre d’enjeu concernant la mise en œuvre  existent.  D’abord trouver les personnes qui ont l’expérience ou l’expertise pour aider avec le processus est un défi.  Des partenaires potentiels membres du comité directeur peuvent avoir décidés des frontières du site et pourraient refuser d’autoriser le projet. Les encourager à compléter le projet s’impose même si cela se limite à leurs recommandations.

Le temps dont on a besoin pour terminer le processus peut présenter un défi.  Prendre le temps de localiser les ressources gratuites qui puissent aider avec la collecte de l’information dont on a besoin pour l’analyse des données diminue la longueur du temps requis de façons drastique.  Si le processus prend trop de temps, les gens peuvent être découragés et perdre leur motivation pour participer.  L’intention du processus est tout juste d’assurer que le site soit sélectionné et qu’assez d’information soit disponible pour être utilisée comme point de référence pour mesurer les progrès et évaluer le processus. 

Le comité directeur est la main-d’œuvre principale dans la stratégie Aucune communauté laissée de côté. Le comité directeur – composé de représentants d’organismes de services sociaux, de la Société de logement d’Ottawa, des différents organismes de maintien de l’ordre et des organismes provinciaux et locaux clés et des personnes intéressées (tels que les conseillers, SPO, les représentants des communautés religieuses, du secteur privé, des résidents, des administrateurs des écoles, les leaders des organismes à but non lucrative, et d’autres organismes soucieux), — est responsable de l’établissement des buts et objectifs du NCLB, création et développement des programmes, fournissement d’orientation sur la mise en œuvre, appréciation de l’accomplissement du programme. Les rôles et responsabilités de chaque membre (représentant une entité intéressée) sont clairement définis.

 

 

 

 

© 2005-15 South - East Ottawa Community Health Centre
Centre de Sante Communautaire du Sud Est D'Ottawa

Contact: Abid Jan Tel./ Tél: (613) 737-5115 Ext. 2403  Fax/Télé: (613) 739-8199

NCLB matters because neighbourhoods matter